medium_rossignol_philomele_thta_1

Entends tu le chant du rossignol qui se meurt ? Entends tu sa complainte qui trille vers le ciel ?
Écoute ses larmes qu'il expose aux cieux ! Écoute son âme qui le quitte peu à peu.
Il se meurt, mon amour dans des notes d'amertume, dans des silences d'infortune.
Et pourtant il veut vivre ! Et pourtant il cherche encore tout ce qui pourrait encore le retenir.
Sa chanson, mon cœur, est une ode à l'amour, un serment qu'il offre aux étoiles.
Tu as entendu tellement de chants funèbres, tu as hébergé tant de douleurs dans ton cœur, jusqu'à en perdre la raison, mais ce refrain, mon âme, tu ne l'entends pas ? Écoutes ce que le vent porte comme désespoir, quand tombe la nuit sur l'oiseau qui perd l'en-vie.
Il te suffirait sans doute d'un geste vers lui, pour qu'enfin il trouve un nid où s'abandonner à la vie.
Cet oiseau, mon amour, résonne en mon cœur, comme les relents salés des embruns qui s'échouent sur la grève à l'automne. C'est beau l'automne, quand il rayonne de mille feux, mais aux yeux de l'oiseau tout est mort dehors et puis aussi dedans.
Il a froid, il s'exsangue sans l'écho de ta voix.

Chante rossignol, chante à perdre haleine, crie au monde que le chagrin est mortel et que l'amour peut te sauver, s'il te touche enfin les ailes.
Pare tes plumes de soleil, chante oiseau, ne perd pas de vue la lumière qui scintille là bas.
Elle existe cette clarté, dont tu aspires à t'enivrer. Vole jusqu'à elle, tant que tu peux encore voler. Dis lui que tu l'aimes au delà de toute éternité, peut être entendra t-il ton chant, peut être se souviendra t-il de ces instants où Tout avait un sens. Tu es fait d'espoir, gentil rossignol, il faut y croire encore, parce que rien n'est plus beau que l'offrande que tu lui fis.

Et toi mon ange qu'en dis-tu de cette mélopée qui hurle sans retenue le mal que tu lui fais?
Entends son appel, écoute enfin ses pleurs qui de douleur le laisse à terre. Cet oiseau, tu vois il est un bout de toi, une acrostiche d'Eternité. Te souviens tu de ce mot là, qui si on le mélange bien donne L' Etreinte qui fait renaître ? Elle est pour toi la chanson du rossignol. Puisse t-elle atteindre ton âme. Puisse t-elle te dire tout ce que cet oiseau ressent quand tous ses mots tu ne les entends.
Et pourtant, je sais que toi tu le comprends, je sais combien vous pouvez résonner sur le même chant. Souviens toi, de vos accords, lorsque qu'il venait poser son bec au creux de toi.
Tant de douceur était alors dans vos délices de corps à corps.

Chante rossignol, chante vers le firmament. Il est des mondes où nul ne saurait entendre, mais lui il entendra. Là bas, vous renaîtrez encore, tels des phénix qu'un feu brûlant ranimera. Aujourd'hui tu pleures mon bel oiseau car tu n'es que douleur, mais demain tu verras que ses doigts se poseront sur ton plumage pour le plus bel des hommages.
Sèche tes larmes de sang, elles ne valent pas que tu les verses, ces jours gris ne sont qu'une averse que son sourire saura assécher. Fais toi migrateur, rossignol, va jusqu'à son cœur, atteint ses contreforts et re-pose toi encore sur le satin de sa peau. Souviens toi de sa douceur, souviens toi de Tout.

Amour, que faut-il faire pour que l'oiseau s'envole encore ? Il chante à l'unisson des battements de son cœur qui s'affole quand tu fais silence, et sa chanson est si triste aujourd'hui qu'il semble perdu à jamais.
Ecoute-le vibrer jusqu'à toi. Ecoute ce que ces notes veulent te dire. C'est d'avenir qu'il parle, quand il t'offre ce qu'il a de plus beau. Son chant et un chant d'espoir pour que revienne le beau. Il se souvient de toi, il se souvient de vous. Il n'a pas le pouvoir de l'oubli et il suffit d'une tempête pour le mettre à terre.
La douleur est plus cruelle que l'absence. Le rossignol regarde son épine et se demande si demain elle s'enfoncera un peu plus loin dans son âme fragile.
Prends le sur ton épaule, comme autrefois, lorsque qu'éploré il vint jusqu'à toi.

Chante rossignol et que ce chant ne soit pas le dernier. Il y a tant de choses, tant d'envies inassouvies. Garde espoir tous jours et toutes nuits, car là bas vous aimerez à l'en vie. Regarde toi, dans ce miroir regarde bien et tu ne verras que lui. Donnes lui le temps de se retrouver, donne lui le souffle qui lui manque parfois. Ton chant l'étouffe et le laisse sans voix, mais au fond de lui, moi je sais qu'il est là pour toi.
Pleure si tu veux, les larmes sont des perles de diamant, qu'il séchera de ses baisers en te rassurant. Laisse le se reposer encore un peu, ta chanson il l'entend, je le sais, mais il a besoin de s'isoler pour mieux vous retrouver……

Ce chant du Rossignol, mon Amour est un Cadeau de mots. Sa chanson je te la dédie simplement parce que….

 

V.P.

Texte protégé :sceau1ak