13531863_p

 

 

Lorsque, épuisé d’Amour

Tu fermeras les paupières

Je deviendrai Walkyrie

Moitié femme et guerrière

Parée d’or et de noir velours

 

Je t’emporterai en Walhalla

Sur le dos d’un loup blanc

Tous mes sens exacerbés

Sentirai tes mains à mon flan

Et ton ventre à mon dos, *là*

 

 

Nous fuirons à travers la nuit

Pour atteindre les contreforts

Du royaume des autres mondes

Où nous nous aimerons encore

Sans jamais plus trouver l’oubli.

 

Walkyrie qui d’amour se repaît

Je ferai de toi mon seul horizon

J’allumerai sans cesse ton désir

Pour qu’au mien il soit unisson.

Je tisserai sur ta peau le plaisir,

Et te garderai contre moi à jamais.

 

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

En toute femme sommeille une Walkyrie.

Je ne déroge pas à la règle et quand je me sens blessée, je deviens parfois guerrière… Pour peu que l’on ne m’abatte pas de plein fouet !

 

Pourquoi ces mots ? Simplement parce que…

 

Je sais où sont mes envies

Je sais où sont mes espérances

Je sais où je me sens vivante

Alors pour ça, je veux bien me battre jusqu’à la dernière goûte de mon sang.

 

V.P.

Texte protégé : sceau1ak