lundi 22 octobre 2007

Voyageurs de l’instant…

  Avant d'aborder la lecture de ce poème, il convient que je vous donne quelques informations essentielles : Ce texte a été écrit à 4 mains avec un ami que je nommerai ici P. par égard à son anonymat. Non contents d'écrire ensemble, nous avons poussé le jeu jusqu'à inverser les rôles ! Il commence donc le poème en étant "Elle" et j'enchaîne en étant "Il" ! J'en profite également pour remercier P. d'avoir partagé ce moment d'écriture, qui fut pour nous deux une aventure "magique"...           ... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 21:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 21 octobre 2007

Radio Rivendell

A écouter absolument si comme moi le monde de la Fantasy est votre.
Posté par Rivendell à 12:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 10 octobre 2007

Salammbô

      Tanit à son zénith s’élève couronnée d’étoile La nuit étend son linceul moiré sur la terre. Pas un bruit ne vient troubler l’atmosphère, Pas une seule ombre ne se glisse sous le voile.   Salammbô, les bras en croix, prie la déesse, Psalmodiant  sa litanie en vers impudiques, Qu’elle égraine comme des notes de musique, Et qui s’envolent comme l’écho de nuit d’ivresse.   La lune est pleine comme un ventre rond Portant l’enfant contre son sein, elle veille ! La prêtresse lui fait... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 13:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
jeudi 4 octobre 2007

Tenebris

        In nomine patrie Je te salut, esprit de la nuit. Qui d’un souffle vaporeux,  Viens se poser à mon creux. Encense moi de déraison Lorsque naît la passion, Je deviens la divine féline Qui t’enjôle et te câline.     In nomine patrie Je te salut, esprit de l’en vie. Quand sur ma peau je te ressens A pleins frissons, à plein sens. Enivre moi de tes caresses De mon cou jusqu’à mes fesses, Vers toi offerte je me tends Appelant nos jeux d’amants     In nomine... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 20:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 1 octobre 2007

Underground

      Lové au secret de nos cœurs qui s’affolent, Ce qui fut pourtant d’une douceur évanescente, Se fait parfois le fardeau de nos âmes folles, Quand la chaleur de nos peaux est absente.   Underground, mon amour Toucher la lumière d’un jour Et s’aimer toujours….   J’ai rêvé tant de fois de toucher ton visage, Que ton premier  regard m’a foudroyé ! Te souviens-tu de l’instant du « passage », Quand ce premier contact nous a d’amour noyé ?   Underground, mon amour Toucher la... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 20:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]