Par Amour
vendredi 24 octobre 2014

Non point

  Non point, oserais croire en ce rêve effleuré,A jamais envoléA jamais passé de l'autre côté du miroir des illusions.Fusse-t-il tendre à ma mémoire,Qu'il palpite encore si fort parfois,Que d'un revers de cœur, je brise son écho ! Non point, oserais caresser cet espoir fou,A tout jamais gravéA tout jamais mêlé au sang de mon âme.Fusse-t-il moins insensé qu'alors,Qu'il vienne encore me nourrir,Que ma raison me souffle l'abandon ! Non point, oserais rêver de cette éternité,A jamais en moi scelléeA jamais si fragile... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 16 juillet 2012

"Pourquoi mon ange ?

Illustration : Etreinte - Elisabeth Kalinowski : Entrez dans son univers ICI   De quoi meurt-on ?D’indifférence mon ange ! D’absence, d’oubli aussi !Aussitôt perçus, disparus,Les instants bleus, les doux battements !Déments !De quoi meurt-on ?D’intolérance mon ange !D’insouciance, d’aimer aussi !Aussitôt vécus, déçus,Les moments intemporels, les errances !Démences !De quoi vit-on ?D’éternité mon ange !D’espoir, de délivrance aussi !Aussitôt posés, énamourés,Les yeux dans les yeux,Les aubes éternelles, l’en vie !Délices !De... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 19:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 11 juillet 2012

Les brumes de nos Âmes...

  Sorti de l’ombre un souvenir s’étire à l’infini !Un seul instant suspendu à la trame du temps,Tirant sa substance au plus profond de l’âme,Il s’accroche aux fibres fragiles de mon cœur, Pour en faire la plus éternelle de mes richesses.J’ai vécu, pour le meilleur et le pour le pire,La résignation de laisser filer le plus précieuxLe plus merveilleux de tous mes états langoureux !Un baiser salé de larmes, un battement d’ailes,Comme s’il suffisait de fermer les paupièresPour remonter le fil du temps funambule,Et d’étreindre à... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 14:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
samedi 21 avril 2012

Tu n'es plus là...

  Et reviennent en moiLes caresses et l’émoiPareils aux doux refrainsLorsque je tenais ta main.Je revois ton visageEt ce vide m’enrage.Mes nuits m’emprisonnentQuand l’écho de nous résonne !Tu n’es plus là,Et moi, Je crève sans toi !Je ne suis plus là,Et toi, Tu rêves sans moi !La mémoire est fardeauQuand j’aspire à ta peau ! Je n’oublierai jamaisCe qui fut notre « Aimer »Les regrets n’ont pas de placeEn mon cœur qui garde traceDe tes lèvres, de tes mains,Dans mon corps devenu écrin.Tu n’es plus là,Et moi, Je crève sans toi !Je... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 21:32 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
lundi 9 avril 2012

Où que j'aille

  Cela ressemblait au printempsDans l’explosion des couleursD’un automne où tout arriva.Sous l’or et le feu de ses doigtsJe lui offrit le plus doux de moi.Son regard disait qu’il m’aimaitEt au fond de moi, j’y croyais.Il avait ce petit sourire si tendre,Cette façon de me surprendreQui est resté gravé en mon cœur,Comme la plus câline des douceurs.Un seul petit « oui » me donna des ailesEt j’ai volé tellement haut jusqu’au ciel,Que dans son sillage tout était possible,Et par son regard tout était accessible.Contre sa peau je ne... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 19:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 3 avril 2012

Ad Vitam....

   Du temps d’hier surgissent les motsGrondants comme torrents, à flots.L’oubli ne trouve jamais placeEn mon cœur qui craint la glace. Oublierai-je seulement un jour,Ce qui fut l’essence même d’amour ?En mon âme fragile je ne peuxDémentir l’instant langoureux.Quand nos cœurs battaient ensembles,Nous nous aimions, il me semble ?Saches que rien ne change jamaisNi le temps ni la vie, à qui sait aimer !Si demain, par manque d’amour je meursDans tes yeux je ne veux point de pleurs.Tes larmes cristal, j’en garde souvenirCar... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 24 février 2012

Oui...

  C'est fou ce qu'un petit mot peut revêtir d'importance.... C'est fou ce que celui-ci peut déclancher comme émotionsPour peu qu'on le dise en murmurant tendrementPour peu qu'il vienne éclore au creux d'un soupirOui….. Tendrement ouiPour des jours et des nuitsDes matins à corps perdusAuréolés de parfums défendusEnlacés, emmêlés, caressés,Enivrés de désirs endiablés.Oui…. Intensément ouiPour goûter à ta peauEt la mienne en cadeau !S'offrir sans pudeur ces instantsEn millier de secondes hors du tempsRetourner le sablier à... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 18:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 2 octobre 2011

Je lèverai mon Verbe !

  "Le baiser de l'amour" d'Antonio Canova Je lèverai mon verbe au souvenir de nous !J’irai marcher sur la tombe de nos illusions passées sous le regard bienveillant de nos soupirs, pendus à la clepsydre du temps. J’inventerai des nuages roses où nous irons flotter emportés par nos souffles coupés, par notre déraison affolée. Et tu seras là, comme avant dans ce grand vent d’automne qui tourbillonnait jusqu’à nous geler les os afin que l’on puisse mieux s’en réchauffer. Et je reverrai tes yeux où j’aimais me perdre pour... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 13:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 23 mai 2011

Chant d'un Troubadour

    Ah, que vous dirais-je en ce jourVous qui m’êtes tendre amour !Sans détours aucuns, je n’en douteVous êtes le plaisir auquel je goûte.Vos tournures si tendrement exquisesQue je peux contempler à ma guise,M’emportent dans des contréesQue je n’aurais, sans vous, imaginées !Sur ma peau vos mains cheminentEn des parcours que l’on devine.Ingénue, vous êtes l’audaceLa vertu y perdant sa place !Oh, que votre parfum m’enivreQuand à vos rondeurs je dérive.Si précieuse et délicate, ma Dame,Vous enchantez mon corps qui se... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 22:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 9 février 2011

Premiers Instants

Je me souviens, de nos premiers instants.Vibrants battements de cœur affolés,Pulsations emballées de nos pensées.Souvenirs doux et chauds, Inoubliable parenthèse hors du temps. Je revois ton visage, tes gestes posésComme cherchant à apprivoiserCe qu’il y a de plus sauvage en moi.Ton sourire, timide et pourtant si mâle,Cette façon de chuchoter qui m’ému. Te souviens-tu de nous, en ces jours ?Nous avions oubliés les saisonsPour ne vivre qu’en amour,Le vent nous portait sur ses ailes,Nous n’avions plus d’âge alors. Que reste t-il de... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]