La clé du coeur

Photo personnelle

 

 

C'est avec le cœur, qu'on parvient à briser l'impossible!

De toutes qualités dont peut faire preuve un être humain, la plus belle est sans doute l'acte d'amour.
Je ne parle pas spécialement des rapports amoureux, mais plutôt de l'amour que l'on porte envers l'humain, envers la nature, de cette entité cosmique qui propage la douceur autour de soi.
L'amour est une manière d'être. Cela se cultive comme on cultive un jardin, avec attention, pas à pas avec patience, humblement.
L'humain est fait d'inconstance. Tantôt il donne, tantôt il reprend ! Aimer d'amour, est bien souvent un acte éphémère sans aucune garanti de pérennité. Celui-là, il faut le savourer tant que la vie palpite à la douceur d'un partage et tant pis, si un jour il faut apprendre à en guérir !
L'autre, celui par lequel on agit en toute circonstance, commence sans doute par l'amour de soi. Savoir écouter son cœur, agir selon sa nature, être honnête avec soi-même, c'est un pas vers la sérénité. Une fois que l'on s'est (re)trouvé, on peux alors appliquer ce principe dans sa conduite. Cet amour, passe par le respect, il accepte les différences, écoute et voit avec le cœur, il ne juge pas et n'attend rien en retour, il existe simplement à travers le don de soi., c'est une attitude que l'on a… ou pas ! Dans ce cas rien n'est perdu, car tout s'apprend !
Nous sommes tous capable d'actes d'amour, être là pour quelqu'un, aider, comprendre, ou simplement écouter.
Agir à la manière d'un bulldozer, sans se soucier de l'impact de nos actes sur autrui, sur la nature ou toutes choses, est une solution de facilité. Agir ainsi, procure sans doute une satisfaction immédiate et parfois jubilatoire, puisqu'elle renvoie à un sentiment d'autosuffisance "J'ai réussi!", "Je ne fais plus de cadeau!", " Dans la vie, c'est toi ou l'autre!", "ça passe ou ça casse!"… Bref ! de tel actions peuvent parfois engendrer des cataclysmes !
Se faire du bien dans l'instant T peut paraître salvateur, mais souvent, avec le recul, on peut constater que la "victoire" est éphémère : "Si j'avais su!", "J'aurais dû!"…

Etre capable de se contenter de petites choses, agir avec respect, parfois avec lenteur, permet de ne pas perdre l'essentiel. Je suis convaincu qu'agir ainsi permet de garder une certaine dignité, même si parfois cette façon de faire est perçue comme une faiblesse.

C'est avec le cœur, qu'on parvient à briser l'impossible!

Savoir écouter ce que souffle la chanson de notre cœur, lorsque face à certaines situations on doit faire des choix. Prendre le temps de la réflexion et considérer ce qui est vraiment important. Donner du temps à ce qui est éphémère, car le profit n'a pas de sens quand une vie, telle qu'elle soit est sur la balance.  
Je n'est pas toujours su agir ainsi, le cœur parle parfois de travers, mais je suis toujours allé jusqu'au bout de mes convictions. Mes victoires sont celles pour lesquelles je me suis accordé le temps d'agir en fonction de mes émotions. De ces actions là, je me sens "propre" de n'avoir pas été contre ma conscience…

Aujourd'hui, la vie me donne à traverser une épreuve qui pourrait être tragique si elle n'était pas emprunte d'amour. Accompagner une personne en fin de vie, est le plus beau cadeau que l'on puisse faire à quelqu'un. Au delà de la douleur et du chagrin, il y a toujours et encore l'amour. Mon père s'en va, et malgré cela je ne le regarde pas partir, je me contente de le voir vivre jusqu'au bout… Il y a des non-dits que la pudeur impose, mais il y a des gestes des attentions qui donnent la force de préserver l'essentiel de ce que vivre veut dire…

 

Valérie Pes

Texte sous copyright  Copyright

Coeur1