mardi 19 avril 2011

L'Arracheur Dedans

  L'arracheur dedansEcorche l'innocenceDe sa vile démenceSemant la terreurQui exsude la peurAu travers des coupsFrappés en dessous. L'arracheur dedansVomi sa violenceEt sème la souffranceDans les âmes fragilesEt les cœurs en exilsFracassant sans cesseDu poing sa faiblesse.L'arracheur dedansEst un prédateurSans âme ni cœurJamais un remordAu dedans ni dehorsHomme assassinQui le mal étreint. L'arracheur dedansDe sa griffe mortelleBrise des fées leurs ailesEn paroles en menacesToujours plus tenacesJamais sans relâcheL'attitude... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 16 avril 2011

De l'autre côté

    Qui a t-il de l’autre côté ?Qui nous porte à la curiositéCuriosité qui nous entraine vers l’infiniInfini qui ne cesse de nous emporter !Serait-ce mieux là-bas ?Que nos sens s’éveillent au désirDésir qui nous guide vers l’ailleursAilleurs qu’en la prison de nos âmes !Que cache ces contrées ?Qui nous incitent à rêverRêver qu’il existe le meilleurMeilleur qu’ici et maintenant !Serait-ce plus tendre au-delà ?Que nos vies y croient si fortFort d’espoirs en l’avenirAvenir qu’on voudrait tenir !Quoi de mieux caché là ?Qui... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mercredi 9 février 2011

Premiers Instants

Je me souviens, de nos premiers instants.Vibrants battements de cœur affolés,Pulsations emballées de nos pensées.Souvenirs doux et chauds, Inoubliable parenthèse hors du temps. Je revois ton visage, tes gestes posésComme cherchant à apprivoiserCe qu’il y a de plus sauvage en moi.Ton sourire, timide et pourtant si mâle,Cette façon de chuchoter qui m’ému. Te souviens-tu de nous, en ces jours ?Nous avions oubliés les saisonsPour ne vivre qu’en amour,Le vent nous portait sur ses ailes,Nous n’avions plus d’âge alors. Que reste t-il de... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 22:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
samedi 30 octobre 2010

Les portes du Sidh

Voici venu le temps des OmbresOù la nuit profonde se fait reine !Entendez les chants de SamaïnQui s'élèvent à la lune sombre! Quand le monde des mortelsOuvre une porte vers le  StyxRetentissent  les CarnyxDes Anges immortels! Le passeur nous attends,Morne et droit sur la barqueOù il règne en monarqueFace à nous vils pénitents! Parenthèse intemporelleSamaïn nous entraineEn contrée souterrainePays des louves-garelles. Ainsi se dévoile le SidhAux héros légendairesParvenus jusqu'à l'aireDes rêveurs apatrides ! Citrouilles... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 20:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mardi 14 septembre 2010

Canço

Qu’en vos yeux je puiseLa source claire et viveCelle-là même qui donne A la vie ses notes d’en vie. Qu’à vos baisers je m’abreuveDe l’essence de votre âmeEt que mon cœur en chavireDe tous nos élans de désirs. Puissiez vous être, mon chevalierEt que vos serments s’aliènentA ma guise, moi noble DameA tout jamais amante et éprise. Nos cœurs,  liés au doux sentimentSe feront l’écho des complaintesA travers l’espace et le temps Sans jamais cesser de battre à l’unisson. Qu’en votre âme, je m’abriteVous qui par la fin’amorM’avez... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 20:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 20 juin 2010

Jusqu'à nous...

Que fallait-il que nous fîssions de nos années perdues ?Les pleurer à perdre haleine, jusqu’à ce que mort s’en suiveOù les étreindre si fort pour qu’à la fin elles s’essoufflent ?Nous n’avons pas choisi nos chemins empruntés,Pour qu’enfin nous arrivions au carrefour de nous.Nous avons laissé naviguer nos vagues à l’âme,Espérant seulement, trouver un jour la route,Sans pavésSans caillouxJusqu’à nous….Qui fallait-il que nous priâmes durant nos vies froides ?L’esprit d’une nature en déroute, l’icône d’un saint sacrifié,Ou croire en... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 16:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

mardi 1 juin 2010

Ce n'était pas le vent...

Je ne sais si c’est le vent qui m’a soufflé Ces quelques mots qui raisonnent encore,« Amour, rime avec toujours, mon amour »Ces notes là, je ne les oublierai jamais,C’était l’été, ou peut-être déjà l’automne,L’air était salé et ses yeux m’embrasaient.Il m’a promis des toujours, oui de l’amour !« Il est là, il est là… Encore, encore »Le vent, n’y est pour rien, qu’il souffle sans fin !La chanson, c’est la sienne et pour moi Elle tinte comme le plus fou des carrousels :« Je T’aime, aussi loin qu’à l’infini »Et je prends, sa main dans... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 29 mai 2010

Juste un peu...

Instant électriquePetit battements De cœur qui enflent 15 secondes suspenduesau temps qui s’arrête. Il y a mes mains Dans les tiennesParce que j’ai froid.Tu me réchauffes, Comme une prière Qui prend vieDoucement Malgré toiMalgré moi. Et puis…Nos corpsQui se frôlent En fraction De seconde Encore.Retenir l’envieComme jeux Interdits. Et puis…Tes yeux Qui Parlent En silenceQue je lis En transparenceEclat de cristal !1 secondeUne seule,Tout bascule ! C’est nos lèvres Qui se cherchentInfinie douceurPour un instantDe tendresse.Exquise... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
dimanche 23 mai 2010

Les pas d'une si petite Fée

Le jour commence à peine à poindre sur l’horizon encarminé. Il fait doux dans la lande. Doux comme le sont les premiers jours du printemps. Tapie sous une vieille souche, tordue par les années passées sous le vent, elle s’éveille. Petite fée fragile, sans doute la dernière à vivre encore ici, elle sort de ses rêves pour affronter la journée. Une journée de plus à espérer. A espérer qu’elle n’est pas la dernière.Voilà longtemps, bien trop au nombre de ses années, qu’elle arpente le monde à la recherche de ses semblables…. S’il en... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 18:04 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 18 mai 2010

Croquemit’aime

  Arrache moi le cœur si tu en as l’audace,Si tu crèves d’envie d’y laisser ta trace !A coup de griffes affutées bien pointues,Exsangue moi de mes pulsions d’ingénue ! Fais toi mâleMon diable au corps,Mon astragaleSe brise en mise à mort ! Mords à pleine dents si tu te cannibalises,Dans ma chair qui palpite et s’électrolyse !A coup d’incisives aiguisées en lames de fondAchève moi de toutes ses vaines illusions ! Fais toi râleMon démon de minuit,Mon supplice de TantaleMe plonge dans la nuit ! Écorche moi l’âme si tu te... [Lire la suite]
Posté par Rivendell à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]